Étiquettes

,

bandstand_fullIl n’y a pas si longtemps que ça, je me promenais au centre-ville aux alentours de l’hôtel de ville et j’ai découvert le kiosque à musique.  Oh ce n’était bien sûr pas la première fois que je le vois, mais c’était la première fois que je le découvre de près.

La nuit se faisait tard… très tard et je m’amusais à faire des photos à gauche et à droite, sous un ciel bien noir. Justement, la noirceur faisait ressortir davantage le profil et le relief des bâtiments et monuments, éclairés par les lampadaires.

Sur un des poteaux du kiosque… l’inscription suivante:

kiosque à musique, Châtellerault

« J’ai eu du mal à me relever à force de trop faire le tombeux. Les amis protège ton dos, mais personne protège ton coeur. »

Oh là!

Qui aurait écrit cela? …dans quelle circonstance la personne se trouvait-elle? Une chose est certaine, C’est faire preuve d’une grande transparence ça! …exposer sa pensée (et sa douleur) de manière aussi publique!

Tomber… et retomber

La première fois… on tombe et on se relève assez facilement. No problème!  La deuxième, la troisième fois… pareille, mais au bout d’un moment on peut facilement perdre le goût de réessayer de nouveau. On devient de plus en plus convaincu de l’inutilité de l’exercise, s’attendant à ce que « se relever » ne peut être suivi que de « retomber » encore une fois.

Le Cœur

Ce sentiment d’inutilité s’accentue si on a l’impression d’être complètement seul, sans soutien et sans appui, et on perd tout à fait l’espoir. Mais découvrons ce verset de la Bible…

Ma chair et mon cœur peuvent se consumer:
Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et mon partage.
(LSG)
Psaume 73.26

(ou encore dans une autre traduction…)

Mon corps peut s’épuiser et mon cœur défaillir,
Dieu reste mon rocher, et mon bien précieux pour toujours.
(BDS)

…J’aime bien les Psaumes. Le roi David a écrit bon nombre des psaumes et ce que j’apprécie chez lui c’est justement le fait qu’il soit si ouvert vis-à-vis des ses émotions. Il n’a pas peur d’exprimer sa tristesse, sa déception, sa colère, ses sentiments de solitude, d’abandon, etc. Mais la plupart du temps il encadre ces sentiments par une expression de sa confiance en Dieu… de la fidélité de Celui-ci.  C’est justement cette fidélité qui lui permet de faire face aux moments difficiles sans perdre tout espoir.

Avez-vous l’impression d’avoir le coeur défaillant aujourd’hui? Comme le psalmiste l’a dit…Dieu sera pour vous un rocher… un lieu ferme où vous pourrez vous appuyer et trouver de la force.

Pour en savoir plus, contactez le pasteur LONG qui se fera un plaisir de vous en parler davantage.